Créer une société offshore

à Dubaï aux Émirats arabes unis

Qu’entend-t-on par  société offshore ?

Selon la définition proposée par l’organisation de coopération et de développement économique, une société offshore (société extra-territoriale) est une société dispensée d’impôt qui n’est pas autorisée à s’engager dans des affaires dans la juridiction de constitution.

Des centres financiers offshore se sont créés qui se sont des places organisées par certains Etats ou territoires qui réservent des régles spécifiques semblables à celles des paradis fiscaux aux seules opérations internationales n’ayant aucun lien avec une activité au sien de leur territoire*, telles les juridictions des Iles Vierges Britanniques, des Bahamas, de Belize, de Panama, de Gibraltar, des Seychelles, du Delaware, de Hong Kong et récemment de Ras Al Khaimah aux Émirats Arabes Unis.

Bien que les caractéristiques des sociétés offshores peuvent différer d’une juridiction à une autre, elles auront toujours en commun :

  • L’exemption d’impôts sur les sociétés
  • La préservation de la confidentialité des propriétaires de la société
  • Une large latitude de s’engager dans divers affaires et activités
  • Pas d’obligation, ou très limitée, de maintenir et produire une comptabilité
  • La capacité d’émettre des actions nominatives ou au porteur
  • Pas d’obligation de désigner un directeur local « Un Agent Local Agréé », tel que nous, pour représenter la société auprès de la juridiction.

L’environnement fiscal privilégié, et par conséquent éminemment concurrentiel, dérange grandement certains pays qui appliquent une fiscalité sur les sociétés.

En effet, les sociétés offshores permettent d’optimiser la fiscalité des entreprises et représentent donc un manque à gagner pour les caisses des états appliquant l’impôt sur les sociétés. A cette fin, l’OCDE (l’Organisation pour la Coopération et le Développement Économique) exerce des pressions énormes sur ces juridictions, afin qu’elles infléchissent leur politique sur les sociétés offshores. Certaines juridictions (pas toutes) cèdent parfois sur certains points comme par exemple « l’émission d’actions au porteur ». Mais, dans l’ensemble, elles résistent à ces pressions, car pour la plupart d’entre elles, cette spécialité de centre financier offshore est leur principale activité et source de revenu.

L’entité légale de la société offshore

Une société offshore est une entité légale incorporée dans ce que l’on nomme un « paradis fiscal », c’est à dire un pays (ou juridiction) à la fiscalité nulle ou réduite. Seulement quelques frais forfaitaires et très faibles doivent être acquittés par la société à sa création et chaque année.

Communément, la société offshore est utilisée pour des opérations de banque offshore, dans le cadre d’opérations commerciales internationales, d’activités d’investissements ou encore de gestion et de protection d’actifs financiers, mobiliers et immobiliers. La société offshore ne peut commercer à l’intérieur de sa juridiction d’incorporation.

La société offshore peut donc acheter et vendre des biens et des services, obtenir un compte bancaire, gérer et contrôler d’autres sociétés

La société offshore peut être propriétaire de biens immobiliers et fonciers, franchise, licence, propriété intellectuelle.

La société offshore peut détenir et conserver des actifs dans un centre financier fiable et sécurisé. Le propriétaire de la société offshore peut donc garder un contrôle à 100% sur ses actifs.

La société offshore est extrêmement privé. Dans ces juridictions, on ne demande pas de numéro d’identifiant fiscal pour permettre l’ouverture d’un compte bancaire pour la société. La révélation par le banquier d’un lien entre vous et le compte bancaire de la société offshore est un crime puni sévèrement par la loi des juridictions concernées.

Par ailleurs, il n’existe aucun registre public des sociétés permettant de connaître le propriétaire d’une société offshore.

Types d’activités autorisées pour votre société offshore

  • Consultant
  • Importation-Exportation
  • Free-lance
  • Graphiste /Programmeur
  • Supporteur
  • Activité ne nécessitant pas une présence physique

Procédures et délais:

  • Réservation du nom de la société – 1 jour
  • Préparation de la documentation et vérification des documents – 2 jours
  • Signature des statuts – 1 jour
  • Réception des statuts, du certificat d’enregistrement et de la licence – 3 jours
  • Ouverture de compte bancaire – 2 jours (Présence obligatoire)

Faisons connaissance

Nous vous contacterons sous 24h pour discuter avec vous de votre projet, de vos objectifs et voir ensemble comment nous pouvons vous accompagner dans vos démarches.

Contactez-nous

Nous sommes joignables par téléphone au numéro ci-dessous

Adresse : Swiss Tower - Office 506, Cluster Y, Jumeirah Lakes Towers (JLT) - PO BOX 391960 - Dubaï - Emirats Arabes Unis
Metro : Damac Properties

Numéro de licence : 12802

Numéro d'accréditation de l'agent (enregistré à Ajman Freezone) : OS/RA/051/2015

Téléphone : +971 50 100 33 02

WhatsApp : +971 50 100 33 02

Skype : Khaled.easycompany

Horaires d'ouverture: 9h-19h

Quels types de sociétés peut-on ouvrir aux Emirats ?

Société offshore

Pour faire du commerce en dehors des Emirats
Vous possédez 100% du capital
Confidentialité totale des actionnaires
Possibilité de posséder un compte bancaire international

Société freezone

Pour faire du commerce aux Emirats au sein de la même freezone et partout dans le monde
Vous possédez 100% du capital
Organisées par secteur d'activité (Informatique, santé, finance, médias, etc.)

Société MAINLAND/LLC

Pour faire du commerce aux Emirats et partout dans le monde
Obligation de partenariat avec un émirati (sauf exceptions).

Une équipe à votre écoute

Mettez tous les atouts de votre côté en consultant EasyCompanyDubai.com pour le conseil et la création de sociétés.

En fonction de vos objectifs, un conseiller dédié vous proposera des solutions concrètes et vous accompagnera dans l'ensemble des démarches.